Sélectionner une page

SAISON CULTURELLE
2018-2019

Ainsi en est-il du courage des oiseaux

Le dimanche 2 février à 17h

Au Théâtre Municipal de Nevers
Entrée libre //  Réservations :  06 62 40 28 03 / 06 63 24 38 04 / theatredutempspluriel@gmail.com
Le projet Récoltons les Mots s’achève avec cette proposition artistique courageuse.

 

Après une année d’ateliers d’écriture animés par Françoise Le Golvan, où nous avons accueilli un public mélangé  (jeunes et moins jeunes, personnes en difficulté sociale et professionnelle ou pas, exclus, migrants…), nous récoltons les mots et vous proposons d’assister à la forme issue d’une sélection d’écrits :  Ainsi en est-il du courage des oiseaux.
Ici, ni lecture, ni recueil final montrant la richesse et la pertinence des écrits, nous misons sur une nouvelle aventure. La matière textuelle n’y sera qu’une matière parmi d’autres : les corps, les présences, les voix, mais aussi les lumières, les mises en espace, le son amplifié, le son enregistré, le chant, les images participeront tout autant à cette forme exploratoire.
Les textes présentés seront portés sur scène par des professionnels mais aussi des amateurs qui ont tous participé aux ateliers d’écriture. D’autres participants qui n’ont pu être présents physiquement sur scène (publics empêchés, personnes âgées isolées…) nous ont néanmoins laissé leurs voix qui jalonneront notre voyage à travers les mots.
Chacun des participants a laissé sa trace, un bout de soi, une empreinte, une énergie que nous avons souhaité valoriser à travers cette expérimentation sous la forme d’un spectacle  à la fois surprenant, singulier et déclencheur d’envol.
Le Temps Pluriel a à coeur de défendre les mots, sous toutes ses formes. Aujourd’hui, nous vous présentons un théâtre de peu avec grande exigence, un théâtre de vies de bouts d’ficelle, de vies d’oiseaux.  Et nous espérons que vous nous rejoindrez lors de l’aboutissement de ce projet qu’à travers  Semons les MotsRécoltons les Mots,  et maintenant  Ainsi en est-il du Courage des Oiseaux, nous avons porté avec conviction pendant trois ans et demi.