Le théâtre Municipal de Nevers

La salle

La salle de spectacle, en fer à cheval, est composée d’un parterre et de trois balcons équipés de loges. Comme tous les théâtres de ce type, le foyer est situé en niveau intermédiaire entre le premier et le deuxième balcon. Cette organisation décrit bien ce qu’était la vie du théâtre au XIXe siècle : le peuple au parterre, sans accès au foyer, et la noblesse au premier et deuxième balcon, en accès direct à cet espace de luxure et de paraître.

Le décor du plafond figure des allégories féminines évoquant les arts, « déesses fessues et nichonières » selon Raoul Toscan, qui évoluent au milieu d’angelots.

La scène, particulièrement grande, autrefois équipée d’un cintre dit contrebalancé, fonctionnant sur le principe des contrepoids, est depuis remplacé par une machinerie beaucoup plus moderne pilotable via des tablettes. La structure de la salle de spectacle, essentiellement en bois et parfaitement proportionnée, explique son acoustique remarquable, qui pour n’être pas visible n’en est pas moins l’une de ses plus intéressantes particularités.

La jauge de la salle, qui a évolué au cours du temps, est actuellement de 343 places et 4 places pour personnes à mobilité réduite. Le foyer est situé en niveau intermédiaire entre le premier et le deuxième balcon, donne sur un terrasse qui offre un magnifique point de vue sur l’esplanade du Palais ducal et la cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte.

Les travaux en chiffres

  • 900kg de peinture
  • 800 m² de plancher
    et 600 m² de moquettes

  • 9 km de câbles électriques
    et 2 km de fibre optique

  • 70 luminaires de circulation
    fabriqués à Murano